Image Image Image Image Image
© Copyright 2013 Pascal Antoinet

facebook-s  twitter-s  linkedin-s

Scroll to Top

To Top

Référencement

12

Fév
2013

In Référencement

par  PA

Noms de domaine & Référencement : idées reçues…

On 12, Fév 2013 | In Référencement | par  PA

Combien de fois m’a t-on posé la question :  » Et si j’achetais d’autres noms de domaine, cela serait-il bénéfique en terme de référencement ? « .  La réponse tient en trois mots « oui et non ». Voyons pourquoi…

Multiplier les noms de domaine en dupliquant le site amiral

On pourrait imaginer de dupliquer le site amiral sur de nouveaux domaines et avoir ainsi plusieurs voir des dizaines d’instances du même site. Malheureusement, les algorithmes de Google repèrent et déprécient considérablement les contenus copier-collés ou par trop semblables. Par ailleurs, ne perdons pas de vue que l’objectif est de renforcer le référencement de votre site amiral. Multiplier ses instances diluerait l’unicité de son contenu.

Multiplier les variantes du nom de domaine mais en les faisant pointer sur un même site

La plupart des marques possèdent déjà de nombreuses variantes de leur nom de domaine principal (.com, .fr, .net et les versions avec ou sans tiret). Dans 99% des cas, ces variantes redirigent toutes vers le site principal. Google ne peut donc pas identifier de contenu particulier, associé en propre aux variantes de votre nom de domaine. Bénéfice : nul.

Multiplier les sites mais en leur affectant un contenu spécifique

Nous voici au cœur de la problématique du référencement : générer du contenu de qualité, externe au site amiral, sur des sites satellites totalement optimisés pour le référencement. Créer de tels sites implique de prendre en compte plusieurs contraintes :

  • rester séduisants pour susciter l’interêt d’éventuels lecteurs humains
  • être optimisés pour Google avec pour chacun des textes différenciés et calibrés et un maillage de liens optimisé
  • être écrits par de belles plumes lorsque le secteur d’activité l’impose (de vrais rédacteurs ou journalistes)
  • suivre les évolutions de Google en courant perpétuellement après les secrets du moteur !

Tout cela implique de disposer des quatre compétences suivantes : un spécialiste SEO (Search Engine Optimisation) qui émet aux autres les recommandations, un développeur, un rédacteur formé à l’utilisation des CMS et un graphiste/icono/illustrateur pour l’animation esthétique de l’ensemble.

Cette dernière stratégie doit s’inscrire dans une plan plus global. Elle intervient en renfort mais ne peux constituer l’essence de votre stratégie de référencmeent.

Parlez-en à votre webmaster !

 

Tags | , ,